Texte de Madeleinedeproust
Mon présent
Mon présent est nimbé de fatigue. Une brume permanente entoure mes moindres faits et gestes.
Quand on perce ce rideau brumeux on découvre au plus épais un monde peuplé d'enfants venus de tous les horizons. Dans ce quartier on entend se côtoyer toutes les langues de la planète. On y croise régulièrement un tableau noir sur lequel des craies tracent des marques de couleur. Devant ce tableau se dresse un bureau couvert de feuilles, préparations de cours, copies à corriger et livres de classe. Le stylo rouge a élu domicile en ce lieu.
C'est là le quartier des défis et des luttes perpétuelles. Faire avancer tout un chacun à son rythme, amener tout le monde le plus loin possible, avoir une unité dans la diversité, prendre en compte les spécificités de chacun, en faire un maximum avec le peu qu'on vous met à disposition... Composer en permanence avec un système qui marche bien souvent sur la tête... Composer quand on ne sait pas vraiment ce que c'est que la diplomatie... Constamment se demander si ce qu'on fait est suffisant, adapté, bon ou non...

Si vous avancez un peu plus loin à travers le rideau brumeux vous verrez sans doute passer un ballon poursuivi par quelques joueuses sur un terrain de sport.
C'est là encore un quartier de défi et de lutte, sportive cette fois-ci. Mais la fatigue née de cette lutte n'est que passagère, et, paradoxe, peut se révéler bienfaisante.

Enfin, tout au fond, à l'endroit où le rideau se fait plus léger, vous apercevrez un monde de voyages, où l'italien chante plus souvent qu'à son tour, où les tours du Parlement de Londres côtoie le cours tumultueux du Tibre, où les canaux de Bruges osent soutenir la comparaison avec leurs homologues vénitiens. Vous y verrez les temples siciliens se disputer avec les temples grecs. Si vous avez une bonne vue vous devinerez au loin la silhouette d'un ferry en partance pour la Grèce.
C'est le quartier des loisirs, celui où la brume se fait aérienne, presque invisible, celui où je me ressource avant les prochains combats.