Texte de Sel
Instants présents
Le présent…
Comment décrire cet instant si fugace ?
Le présent est fait de tant de choses, souvent bien difficiles à hiérarchiser !

Il fait froid.
J’écris un texte pour Kaléidoplumes. Et pour moi, aussi.
Je suis fiancée.
Je prépare le mariage en question.
C’est l’heure de manger.
C’est bientôt noël !
Joyeuse bonne année à tous !
A tous, y compris les plus malheureux.
Je ne fais pas grand-chose d’autre pour eux que de penser à eux. Et encore, j’évite, car cela attriste, bien sûr. Ce n’est pas bien, oui, je le sais bien. C’est égoïste.
Bon sang, mais il fait vraiment froid, aujourd’hui.

La touche que je déteste le plus est le shift, car pas un texte sans qu’il me manque une majuscule. Le mot qui me hait le plus est « pas », car pas moyen de l’écrire au clavier sans en inverser les lettres.

C’est l’hiver, vivement que les jours rallongent en vrai
Je me console avec des thés brûlants et des week-ends à regarder des films sous les couvertures. Et à observer la neige tomber, le cas échéant.
Ou avec un bon bouquin. Ah, les bons bouquins, ils en auront sauvés, des instants ! Cher Pierre de Siorac, Cher Crispin, et tous les autres, je vous dois tant !

Je suis heureuse
Je suis globalement heureuse.
Je suis amoureuse
Je suis plus que globalement amoureuse