Texte de Sprite
L'après de l'avant...
 - 3 février 2010 -

Le 14, je serai à l'hosto ou juste revenue. J'aurai au bas du ventre un vide que je ne voulais pas. Je n'accoucherai plus des douleurs mensuelles qui m'ont tant affaiblie. Aurais-je encore le goût de vivre ? Cette vie… je l'avais bien crue autre !

Il y aura bien sûr un jour cet adieu à la terre.
Il y aura avant cet adieu des éclairs de certitudes ponctués de doutes redoutables.
Il y aura le vent, la pluie, des matins de soleil, des nuits étoilées et d'autres si noires que les ombres s'y reposeront.
Il y aura la poussière insidieuse, lente, inexorable qui s'échappe de toute chose, s'envole et se repose dans des recoins oubliés.
Il y aura une mémoire vacillante qui incline un présent de plus en plus passé.
Il y aura des aubes cristallines et d'autres enrobées de brumes légères.
Il y aura l'hésitation et la peur parfois… mais seulement parfois. Parce que j'espère bien que cette période sera charnière et j'espère bien OSER par delà mes vacillations enfantines.

J'espère bien ne plus hésiter, y aller à fond dans cette écriture qui me taraude depuis mes premières lettres écrites sur les bancs de la maternelle.
J'espère bien ne plus "procrastinate"
J'espère bien m'alléger de toutes ces babioles qui entravent mon appart… enfin, il n'en tient qu'à moi.
J'espère bien renouveler mes efforts envers la méditation… et me souvenir de la petite tape sur la tête par R. S. en Décembre 2004, m'assurant que le "mental" devrait être soumis à l'âme et pas le contraire, et que contacter l'âme demande une constance et une discipline chaque jour renouvelées.

Si seulement je pouvais me réveiller après l'anesthésie, transformée non seulement dans mon corps, mais dans mon mental… comme ça, comme par magie. Je serais alors d'un coup …
  • ménagère extraordinaire… plus jamais de foutoir indescriptible
  • toujours sereine, mon attention fixée sur l'essentiel des choses
  • libre de toute colère envers qui que ce soit
  • plus jamais envieuse du sort des autres… surtout au niveau financier
  • capable de 'count my blessings' chaque heure de chaque jour, énergisée heure après heure avec la relation avec mon guide

Oui, il me reste des heures lumineuses à vivre...